Suivant - Précédent - ou par les MENUS
Diapo précédent Diapo suivant

PHILAE

Philaé est surtout connu pour le temple d'Isis que renferme cette petite île près d'Assouan. Construit tardivement, il est aussi l'un des mieux conservé d'Égypte. Philaé, grâce au (plus) célèbre temple d'Isis, possédait à une époque énormément de terres. Les édifices actuels (Temple d'Isis, kiosque et porte d'Hadrien, temple de Maât-Hathor, mammisi, portique…) remontent au crépuscule de la civilisation égyptienne, étant commencés par les derniers pharaons autochtones (Nectanébo Ier) et terminés par les empereurs romains, malgré les petites touches coptes. Philaé était fréquentée jusqu'au sixième siècle de notre ère par les Blemmyes, peuple de la lointaine Nubie.
Vers 550, l'empereur Justinien interdit le culte d'Isis au temple de Philaé, qui sera transformé en église.

Les monuments de Philaé sont relativement tardifs, les premiers datent des derniers pharaons au IVe siècle av. J.-C. et les derniers de l’époque romaine, en passant par les Ptolémées. Le temple principal est consacré à la déesse Isis. Il est difficile de déterminer quand débuta le culte d'Isis sur l’île de Philaé. La déesse Hathor était elle aussi vénérée sur l’île. Maîtresse de la Nubie, c’est sous la forme de la lionne Tefnout venant du sud brûlant qu’elle se serait reposée là pour la première fois, en terre égyptienne. Sur l’île voisine de Bigeh se trouvait le tombeau d’Osiris. Le plus ancien édifice connu remonte au règne de Nectanébo Ier.

Lors de la construction du grand barrage les temples ont été découpés en blocs et extraits du site à l’aide de barges qui ont emmené les morceaux . Le transport des temples commença le 9 septembre 1974 et s’acheva deux années plus tard.


AIDE Arrière
 Pour faire tourner en boucle , veuillez cochez la case ci-contre à droite