Suivant - Précédent - ou par les MENUS
Diapo précédent Diapo suivant

LA VALLEE DES REINES ET LA VALLEE DES ROIS
Défilé s'enfonçant dans la montagne libyque, près de Thèbes, au sud-ouest de Deir el-Médineh, appelé Bibân el-Harim en arabe, la vallée des Reines est la nécropole des épouses royales, des filles, parfois des fils des rois des XIXe et XXe dynasties

La vallée des Reines abrite 80 tombes destinées aux membres de la famille royale (hommes et femmes) ainsi qu'aux dignitaires de haut rang. Les premières fouilles seront entreprises par Wilkinson, puis par Champollion en 1829, Lepsius en 1844. Schiaparelli découvrira la tombe de Néfertari en 1903.

Les tombeaux de la vallée des reines sont moins spectaculaires et moins bien imposants que ceux de la vallée des rois, à part delui de la reine Hatchepsout, qui régna seule, en tant que pharaon sur les 2 Egyptes. la secheresse des lieux a très bien conservé les ruines du temple et ses fresques, malgré plus de 3000 ans d'histoire.

La Vallée des Rois, qui compte aujourd'hui 62 tombes découvertes, était surnommée jadis les Portes des Rois ou encore le Lieu de Vérité. Datant du Nouvel Empire, entre la XVIIIème et XXème dynastie et située dans un lieu désertique sur la rive occidentale du Nil, à 3 kilomètres de la ville de Thèbes (Louxor), cette vallée est un grand canyon dépourvu de toute végétation. Le mont al-Qurn (la corne), d'une hauteur de 500 mètres, domine le paysage en arrière plan. Il émerge dans le petit matin grâce aux rayons du soleil dont il est le seul à bénéficier. L'endroit n'a pas toujours eu cet aspect désolé. Les prêtres qui assuraient les sacrifices et les rites funéraires habitaient à proximité ainsi que les gardes. Les pharaons du Nouvel Empire faisaient construire à proximité des temples dans lesquels ils séjournaient afin de suivre l'état d'avancement des travaux de leur sépulture. La Vallée des Rois deviendra un lieu de sépulture, sous la XVIIIème dynastie, lorsque Thèbes sera elle-même la capitale de l'Egypte réunifiée. Les rois préfèreront alors construire de gigantesques temples plutôt que des pyramides, comme le voulait la tradition depuis plus d'un millénaire. Ils feront creuser leur hypogée dans une vallée cachée de la chaîne libyque, loin des temples funéraires. La situation isolée de la vallée devait permettre de voir venir de loin des pillards. Le tombeau le plus ancien découvert appartient à Thoutmosis Ier. Sur les 62 tombes recensées à ce jour, 25 sont des sépultures royales. Les autres renferment les dépouilles de hauts dignitaires ou n'ont pu être encore identifiées.

AIDE Arrière
 Pour faire tourner en boucle , veuillez cochez la case ci-contre à droite