Suivant - Précédent - ou par les MENUS
Diapo précédent Diapo suivant

DE PANAJACHEL A ANTIGUA :
   

La tempête tropicale Agatha est la première tempête nommée de la saison cyclonique 2010 dans le bassin de l'océan Pacifique.
Affectant plusieurs pays d'Amérique centrale entre le 29 et 30 mai 2010, elle s'accompagne de rafales de vent relativement modérées (75 km/h) mais provoque d'importants cumuls de précipitations qui donnent lieu à des glissements de terrains aux conséquences désastreuses.

Au Guatemala, le volcan de Pacaya, situé à environ 25 kilomètres au sud de la capitale, Guatemala, entre en éruption le 27 mai, tuant une personne et obligeant près de 2000 personnes à évacuer leurs foyers.

Les pluies abondantes causées par Agatha aggravent la situation et de nombreux lahars sont relevés.
Des glissements de terrain sont relevés dans plusieurs régions, essentiellement dans le sud du pays, gênant le trafic routier et l'arrivée des secours.
Dans la région de Almolonga, les glissements de terrain provoquent la mort de quatre personnes ainsi que de nombreux dégâts matériels .
A San Antonio Palopó, 25 maisons ont été emportées, causant la mort de 15 personnes. A Guatemala City, des phénomènes similaires conduisent à la formation d'une doline, cavité béante de près de 30 mètres de profondeur en plein cœur de la capitale.
De nombreuses localités sont touchées à des degrés divers, les services de sécurité annonçant un bilan de 156 morts, 100 disparus et 75 000 sinistrés dans l'ensemble du pays.
Dans le sud du Mexique, dans l'état du Chiapas, 120 familles ont été évacuées en raison des risques d'inondation et de glissements de terrain .
AIDE Arrière
 Pour faire tourner en boucle , veuillez cochez la case ci-contre à droite