Suivant - Précédent - ou par les MENUS
Diapo précédent Diapo suivant
Du 04 octobre au 15 octobre 2004
PEROU : CIRCUIT MYTHIQUE CORDILIERE DES ANDES


Après une heure et demie de navigation , on arrive à l'île de Taquile . On a voyagé avec un des quelques bateaux très rapides , sinon il faut trois heures de trajet. La grande île de Taquile est une des plus proche de Puno. C'est une île abrupte. Le port est minuscule, et il n'y a pas de place pour plus de 3 bateaux.
Le village est en hauteur, il faut compter 20 à 30 minutes d'une montée assez rude, on est déjà à 3636 m d'altitude et l'air est rare, pour l'atteindre. Le soleil est cuisant, il ne faut surtout pas oublier son chapeau et prévoir une bouteille d'eau. Tous les flancs de l'île sont agrémentées de terrasses cultivées.
On peut apercevoir au loin les montagnes enneigées de Bolivie. La visibilité est extraordinaire. Les habitations existent depuis des centaines d'années. Parmi ces bâtiments , il y a une école. La grande place de Taquile accueille les touristes. C'est un des rares endroits où les hommes portent encore l'habit traditionnel. Ici tout le monde tricote, les hommes les enfants et aussi les femmes, mais c'est plus rare : elles filent la laine.
Chaque lundi a lieu le conseil municipal sur la place même. Seul les hommes sont présents . Par contre tout nouveau problème n'est pas traité sans que chaque homme n'est eu l'accord de sa femme sur la façon de traiter le problème. Comme sur le continent , les cultures ont lieues en terrases.
Vue sur le port, il semble bien petit. On emprunte les 600 marches pour redescendre.

AIDE Arrière
 Pour faire tourner en boucle , veuillez cochez la case ci-contre à droite