Suivant - Précédent - ou par les MENUS
Diapo précédent Diapo suivant
DA NANG et HOI AN Après Hué , on part pour Hoi An .
Déjeuner dans un petit restaurant au bord de la route à Lang Co . On a apprécié le café VietNamien.

On a emprunté la route nationale 1, c'est une route panoramique qui escalade le Col des Nuages et atteint 1.219 mètres. De là-haut on admire la mosaïque des rizières qui ouvre la plaine et qui mène à Huê . De l'autre côté on voit la mer puis Đà Nẵng, anciennement appelée Tourane pendant la colonisation française.
Elle est sur l'estuaire de la rivière Han . C'est un grand port qui a servi aux Américains.
Dans cette ville on trouve de nombreuses carrières de marbre . On a visité une fabrique d'objets en marbre

Hôi An (Hội An), appartenant au patrimoine de l'UNESCO (844 bâtiments ont été répertoriés ) qui est l'ancienne cité de Faifo est située sur la rivière Thu Bon à 30 km au sud de Da Nang . C'est une des plus vieilles villes du Viêt Nam. Hôi An était une ville prospère, située sur les routes maritimes du commerce de la soie.On a visité une fabrique de vêtements en soie.
L'architecture a été inspirée des styles Chinois, Japonais, et Français . Les toitures sont recouvertes de milliers de tuiles concaves et convexes suivant un style yin yang.
L'un des monument les plus intéressant est le pont Japonais couvert, construit en 1593 pour relier les communautés Chinoises et Japonaises. Chaque extrémité est gardée par un couple de chiens et de singes.
De nombreuses maisons ont été construites dans du jaquier qui est un bois noir et très dur . Les maisons aux façades qui sont colorées de jaune et qui ont des volets de couleur turquoise , se reflètent dans la rivière.
La visite des demeures de Hoi An est particulièrement attachante, tant pour la beauté de leur architecture, que par le fait qu'elles sont toujours habitées.

On a visité un temple chinois , la maison d'un notable et du musée , et on s'est promené dans les rues de la vieille ville.
La vieille ville de Hoi An comprend de nombreux temples claniques chinois qui sont à la fois des temples et des maisons communales et qui comportent un ou plusieurs sanctuaires , des salles de réunion et de banquets et des logements pour les hôtes.
La plupart ont été édifiés par les membres de la communauté chinoise entre 1845 et 1885. Outre ses bâtiments historiques, Hoï An s´efforce de préserver son patrimoine en protégeant les façades des maisons anciennes, en limitant la hauteur de ses bâtiments et en interdisant les rues aux véhicules motorisés.
AIDE Arrière
 Pour faire tourner en boucle , veuillez cochez la case ci-contre à droite